Votre panier est vide  Votre compte

e-commerce: astuces, arnaques, conseils

Desktop 2325627 1920

Quand on lance son autoentreprise, on va se retrouver au cours de cette aventure, face à de grandes satisfactions mais aussi face à une multitude de désagréments. En discutant avec des autoentrepreneurs, j'ai sélectionné quelques mésaventures riches en enseignements.

Après avoir fait votre étude de marché, business plan etc, c'est le moment, vous vous lancer!

 

Arrows 1577983 1920

Vous allez créer votre autoentreprise sur internet, un procédé qui a été agréablement simplifié :

 

https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html

 

A cette adresse, vous allez pouvoir vous informer sur le statut, créer puis gérer votre auto entreprise.

Vous devrez également vous immatriculer au Registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les commerçants ou au Répertoire des métiers (RM) pour les artisans ou les deux selon votre activité (toutes les informations sur www.cci.fr ou 

www.artisanat.fr).

En ce qui concerne les tarifs de cette immatriculation, pour pouvez les consulter ici : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23282 .

Comme vous pourrez le constater, l'inscription au RCS est gratuit pour les autoentrepreneurs et celle au RM vous coutera en moyenne 130 euros.

FAUX : Sur le site www.artisanat.fr il est encore indiqué que vous devez faire le stage de préparation à l'installation (spi). Or, La loi PACTE (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) a été promulguée le 24 mai 2019 et met un terme au caractère obligatoire du stage de préparation à l'installation (SPI) et à l'ouverture d'un compte bancaire en cas de chiffre d'affaires inférieur à 5.000 euros HT. 

Icon 287145 1280

  

Vous avez reçu votre N° d'INSEE et vient alors la première    arnaque dans votre boîte au lettres (la vraie pas la virtuelle).

Vous allez surement recevoir un ou des courriers vous        demandant de payer telle ou telle somme d’argent pour de l’affichage obligatoire ou encore pour des registres d’entreprises ou de marques, ou autres annuaires professionnels.

Parmi les courriers d’arnaque relevés, il y a des courriers qui font croire à un dépôt de marque obligatoire, ceux qui copient les sigles officiels, ceux qui vous font croire à l’obligation d’acquérir un affichage etc...

Parmi les courriers reçus le plus fréquemment suite à la déclaration d’une activité, on trouve Info Siren, Info Siret, Info k-bis ou encore Info-registre.

FAUX : Tous ces courriers insistent sur le caractère obligatoire, cependant ne payez pas, il s'agit d'une arnaque.

 

Dans notre prochain article sur l'aventure du e-commerce, nous discuterons des bloggeuses.